Rechercher

Kosa i di Nicole Dambreville ?

Mis à jour : 25 avr. 2020

Avant tout, comment allez vous ?

Le début du confinement a été un peu compliqué, mais ça va, et je finis même par y trouver quelques avantages.


Comment se déroulent vos journées depuis le début du confinement ?

Étant maman d'une petite fille de 7 ans, je suis un peu obligée de garder certains repères, de ritualiser, tout en composant avec cette nouvelle situation. Alors c'est réveil sans alarme, petit déjeuner, sport, école à la maison, déjeuner, école à la maison, et activités diverses et variées avec ma puce. Puis, dîner et je la couche. À partir de là, c'est du temps pour moi, je lis, j'écris, je regarde des séries, Netflix est mon ami 😉 bref, tout dépend de mon humeur...

Pratiquez vous le télétravail ? Si oui dites nous en plus :

Non, je ne peux pas pratiquer le télétravail. Mon établissement, Le Marg'Oz, a été fermé suite aux décisions ministérielles et, j'avoue que ça me manque énormément.

Pour ceux qui ont des enfants, comment se passe cette gestion ? Entre devoirs et jeux à la maison

Il faut effectivement se renouveler sans cesse. J'essaie au mieux de suivre le rythme de ma fille, ne pas mettre la pression, ça ne sert à rien. Mais il faut autant garder le lien avec l'école et accepter que c'est une enfant et qu'elle doit aussi jouer. C'est indispensable pour son bon développement. Alors, je jongle entre jeux et apprentissage, tout en sachant qu'on peut apprendre en jouant. La situation est assez anxiogène pour les enfants, donc, pas de pression supplémentaire.

Quelles sont vos activités en soirée ? Êtes vous plutôt télévision, musique dans les oreilles, jeux vidéo, autres ?

Jeux vidéos pour moi c'est NO WAY ! J'alterne entre musique, lecture et Netflix !!


Revenons à l’art et aux œuvres : dites nous comment vous vient l’inspiration en ce moment et comment elle se matérialise ? (enregistrement ? écriture ? autres)

Je puise beaucoup dans ma propre vie, et j'avoue que pour moi les artistes ont aussi la mission de dire les choses, autant les bonnes comme les moins bonnes, et amener les gens à réfléchir. Je suis plus tournée vers l'écriture, je ne suis pas musicienne. Après, parfois en répète, quand les musiciens font tourner une grille, il m'arrive de pouvoir trouver des petites mélodies, mais je laisse ça volontiers aux spécialistes !


Le milieu culturel souffre beaucoup actuellement, comment cela se matérialise pour vous ? (perte de cachet ? Tournée annulée, studio fermé)

Je fais partie des établissements qui ont eu obligation de fermer, et oui, ça met un coup au moral. C'est un manque à gagner. Ce n'est pas simple, il y a des familles derrière qui comptent sur moi… Et même si l'Etat dit qu'il y a des mesures qui sont mises en place, elles ne sont toujours pas arrivées, et il faudrait également que les banques jouent le jeu quoi… Je venais tout juste de lancer mon activité, j'y avais mis toutes mes économies… C'est mon bébé. Je fais tout pour sauver le Marg'oz. Je veux voir mon bébé grandir…


Quels seront les moyens à mettre en œuvre selon vous, pour remettre la machine à flot quand le « déconfinement » débutera ?

Malgré toutes les grandes annonces de l'Etat, il nous faudra tous nous retrousser les manches et bosser comme des dingues. Mais, entre la santé et l'argent, le choix est vite fait. Alors, quand on sortira de là, ben on bossera et puis voilà !


Quelle sera la 1ère chose que vous ferez une fois toutes les interdictions levées ? :

Sans hésiter, allez voir ma mère et la serrer dans mes bras. Puis, je filerai vite fait au Marg'Oz, boire un bon café avec les propriétaires, ils me manquent tellement !


Avez-vous un message à faire passer à nos dirigeants, à vos fans, autres ? :

À nos dirigeants : Arrêtez de nous mentir, et svp, gérez ça comme des pros les gars ! On dirait un remake de la 7eme Compagnie là ! À mes fans : Vous me manquez, et je reviendrai encore plus forte pour vous faire rêver ! Mais pour l'heure, reste zot kaz ! À ma famille : Je vous aime ! Prenez bien soin de vous ! À ma moitié qui est en 1ère ligne dans cette crise sanitaire : Toi qui n'a pas de droit de retrait, et qui continue à travailler avec passion pour le bien de nous tous, je suis tellement fière de toi, merci d'exister, je t'aime tellement. À mes amis : Quand est ce qu'on se fait un bon barbecue ? Restez confinés les amis, on se dit à très vite !




177 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout