Rechercher

Les hommes de l'ombre en grande détresse

Mis à jour : sept. 25


Vous les avez surement aperçu, ils portent souvent un tee shirt noir, des chaussures de sécurité, un bermuda type cargo, certains préfèrent travailler plutôt torse nu quand le soleil réunionnais tape trop fort au mois de décembre, bronzage immédiat pour ceux qui arrivent des pays du nord. Ils sont très discrets, parlent un langage codé "In English" (Backline, Get-in, soundcheck, check-in, line check, curfew...) Ils s'agit des techniciens et des autres professionnels du spectacle. Sans eux point de scène, point de son, ni de lumières ! Sans eux plus de concerts, plus de grand meeting politique en vue des prochaines échéances électorales, plus d'émissions télé en live, plus de matériels à louer ou à vendre, bref ils sont indispensables au bien être et à l'épanouissement humain. Imaginez un seul instant un confinement sans musique...


Ce sont souvent eux qui arrivent les premiers sur le lieu ou doit se dérouler une manifestation, un concert, un meeting, un festival, une projection, un feu d'artifice. Certains sont là souvent entre 3 et 7 jours avant le démarrage des opérations accompagnés des organisateurs. Ils analysent, scrutent, préparent, montent, démontent, chargent, déchargent, font une pause bière locale méritée (sans en abuser) ou grande bouteille d'eau fraiche, anticipent tout pour le bien être et la sécurité des artistes et du public. Ce sont avant tout des passionnés. Ce sont également eux qui partent les derniers. Lorsque vous reprenez la route pour regagner votre domicile tout joyeux, après avoir assisté à un superbe concert du groupe Kassav à Expobat, de Ziskakan à la Foire de Bras Panon, ou encore de Cassiya à la Ravine St Leu, eux, les techniciens et hommes et femmes de l'ombre du spectacle, jouent la 3ème mi temps, ils jouent le 3ème rappel, souvent jusqu'aux alentours de 5 heures du matin et même toute la journée voire même toute la semaine suivante.


Ces hommes et femmes de l'ombre sont actuellement à l'arrêt ! Ces hommes et femmes de l'ombre ont des familles à nourrir, des factures à payer. Ils sont toujours très discrets une fois la scène éclairée, une fois les watts envoyés, mais toujours prêts à bondir en cas de pépin technique, logistique. Ils représentent le cœur et les poumons du spectacle. L'heure est grave, leurs entreprises sont en danger de mort imminente...


Soutenons les !


Photo : Christophe Génix (DR)

suivez-nous :

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône sociale YouTube

© 2020 - Show 974 - tous droits réservés